Compte rendu 3 Intrigues et Fortin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Compte rendu 3 Intrigues et Fortin

Message par Lolo le Mar 20 Déc - 16:52

Compte-rendu 3:
Intrigues et Fortin

Patrouilleurs présents:

-Alienor -Gwanal -Jorisidore -Krang -Lucatiel -Säërÿn

[hex 16,13; plaines] (2eme jour semaine haute du Guide):

Les patrouilleurs finissent de sceller l'accord avec la guilde des nains en trinquant bière sur bière. Mais aucun ne finit bourré, sachant que les nains ont bu la majeur partie du tonneau. Ils passent après chez l'alchimiste et vendent, pour trois d'entre eux, des composantes qu'ils avaient récupéré sur la manticore, relevant un peu le niveau des richesses de la patrouille, l'alchimiste étant très intéressé.

Le groupe se dirige ensuite à travers les quartiers, Jorisidore s'apprête à bifurquer vers la maison Antelus, quand deux patrouilleurs sont projetés en arrière par un mystérieux individu. Qui vient de les sauver, à en juger par la flèche qui vient se planter à la hauteur de la tête , et il s'en va à la poursuite de l'agresseur. Les patrouilleurs le suivent et découvrent qu'il vient de tuer l'assassin dans l'autre ruelle, ce dernier est un sidhe, comme le sauveur, ils sont équipés à peu près de la même manière. Lucatiel fouille le mort et découvre un équipement de bonne qualité, mais rien de plus.

Leur sauveur se présente enfin Tessalith sans trop en dire il est là pour les aider. Ils décident d'en parler plus avant, sur les quais, pour éviter les oreilles indiscrètes. Jorisidore n'en a cure et va consulter les registres chez les Antelus.
Une fois sur le quai, Tessalith explique faire partie d'une confrérie spéciale appelée la ronce noire, tout comme celui qu'il a tué, il le connaissait. Apparemment leurs maîtres donnent des missions contradictoires en ce moment et certains pensent que la patrouille est un danger, d'autres une bénédiction. Tessalith lui croit son maître Fëwhan et est venu pour protéger la patrouille.

Les patrouilleurs doutent assez fortement de lui, mais l'écoutent néanmoins, il semble qu'il ait un message pour six patrouilleurs en particulier, qui sont les suivants:
-Jorisidore, quoique vous hurle votre instinct, réfléchissez-y à deux fois.
-Lucatiel votre puissance est votre plus grand atout, votre hargne, la plus grande faiblesse, veillez à vous tempérer
-Krang viendra un moment où il faudra choisir entre vos intérêts et celui de vos amis, pensez qu'il y en a un encore plus grand. Ne tournez jamais le dos à la nature.
-Alienor vous aurez un grand rôle à jouer, ne manquez aucune occasion d'entraîner votre esprit, laissez les distractions de côté.
-Säërÿn Vous pourrez mentir, tromper, manipuler pour atteindre votre objectif, vous n'y arriverez jamais mieux qu'en montrant force, bonté et désintérêt.
-Gwanal vos tourments sont dangereux, pour remporter la paix de l'âme, il vous faudra livrer la bataille du coeur, le temple de tête rousse pourrait être le premier pas.

Jorisidore only
Spoiler:
Pendant ce temps Jorisidore se dirige vers la maison Antélus, il y est accueilli très froidement, les administratifs étant au courant de sa venue, mais pinaillant sur le moindre détail, ils la font poireauter avant de l'emmener dans la bibliothèque, qui est très impressionnante, connaissant la rareté des livres. Ils la mettent dans un coin et la laissent consulter deux ouvrages. Un sur l'histoire de Gallène et l'autre sur la patrouille.
Elle perd la notion du temps dans la consultation des registres, jusqu'à ce que Philide Antelus se pointe, il s'assied avec elle et vérifie qu'ils sont seuls. Il se détend alors et se présente sous un nouveau jour. Il est en fait extrêmement intéressé par le projet de la patrouille et semble plus qu'heureux d'inviter les personnes qu'il a vu plus tôt, il explique qu'il doit se comporter d'une façon aussi froide pour maintenir le personnage public, mais pour des partenaires plus intéressants, il montre le vrai lui.

Jorisidore retourne à l'auberge du cheval blanc, ou se détendent les autres patrouilleurs, qui réservent leurs chambres pour la nuit et passent encore du temps à boire, confirmant les rumeurs qu'ils ont entendu plus tôt dans la matinée. Jorisidore leur apprend la vérité sur Philide Antelus, et qu'ils sont tous les 6 invités chez ce dernier le soir même. Entre temps Säërÿn est revenu de son escapade en ville, il explique qu'il a rencontré le chevaucheur forgeron, et effectivement ce dernier le confond avec son fils, ils ont apparemment bien parlé et Säërÿn a joué le jeu. Le forgeron lui a ajusté ses protections et lui a dégoté un arc long.


Le soir ils se rendent donc dans le domaine privé de Philide Antelus, dissimulés sous des capuches, une bonne idée. Un domestique assez âgé leur ouvre et demande à les identifier, ils les laissent ensuite entrer dans la cour intérieure, et Tartiflette devra y rester. Les menant dans la maison, ils les emmènent dans une salle à manger parmi les nombreuses pièces existantes. Ils voient qu'un véritable festin les attend, ainsi que Philide en bout de table, ce dernier les accueille chaleureusement. Il s'excuse pour sa goujaterie de tantôt, surtout auprès de Gwanal dont il a en fait bien aimé le caractère.
Il montre u langage plus fleuri et n'hésite pas à dire qu'il doit se comporter en "connards" quand il est entouré de ses "vieux hiboux", mais il explique que ce qu'il veut, c'est ramener l'ordre sur Gallène, et pour ça la famille Antelus a des ressources et les ambitions nécessaires, malheureusement le jeu des familles marchandes ralentit ce dénouement. Il envisage donc d'aider la patrouille autant qu'il le peut, dans le secret, et espère qu'un juste retour de faveurs aura lieu.


Krang only
Spoiler:
Avant qu'ils ne se quittent, Philide demande à Krang de le rejoindre quelques instants, ils se retrouvent dans la volière du seigneur, et l'Antelus lui dit qu'il a remarqué le loup qui accompagnait le patrouilleur, il lui offre un de ses jeunes faucons pour prouver son engagement d'amitié auprès d'eux. Il lui remet aussi un papier concernant un mercenaire qui n'a pas encore été corrompu dans Pagium, ce dernier sera recruté par Lucatiel.


Gwanal only
Spoiler:
Gwanal se rend au temple de tête rousse dans la nuit, le dieu de la vie semblerait pouvoir la guider. Il se trouve un peu à l'extérieur de la ville, on dirait une grande yourte dont le toit a été étiré au maximum, donnant un grand cercle extérieur couvert. Gwanal parcourt le "couloir" et tombe sur une femme assise sur un banc, qui semble contempler la lune.
Gwanal se livre assez facilement à cette femme qui l'accueille chaleureusement et écoute ses problèmes, elle semble entre deux âges, mais ses traits sont tirés par la fatigue et sa toge est simple, sobre et élimée. Elle écoute le problème de Gwanal avec attention, qu'elle est née dans le mauvais corps, qu'elle se sent plus femme qu'elle n'est physiquement garçon, et qu'elle a déjà risqué sa vie à changer les choses par magie.
La femme dit qu'il est possible qu'elle puisse un jour trouver son véritable corps, mais que pour cela elle devra éprouver sa foi en la vie, elle lui dit ensuite que Tête Rousse est en ce moment même tracasser par l'état de la famille Marchianni qui descend d'un clan cavalier, le dénommé Vincento risque de mettre beaucoup de gens à mal si son coeur reste pétri d'orgueil et de haine, et si Gwanal peut y ramener l'amour et la compassion, Tête Rousse pourrait être soulager et considérer favorablement son dilemme. Elle révèle aussi à Gwanal que Vincento garde apparemment un secret et qu'il est difficile à percer, ce pourrait être ce qui l'a rendu aussi violent...


[hex 16,13; plaines] 3eme jour semaine haute de Guide

Les patrouilleurs ont mieux dormi que la veille, bien restaurés, ils prennent la route du fortin, sur le chemin, ils voient de gros nuages qui apparaissent au loin, la tempête menace, et le vent les poussent vers eux.
Maus se fraye un chemin dans le cortège pour parler à Alienor qui n'est pas très à l'aise, il essaie de lui faire comprendre que malgré ce que tous les patrouilleurs racontent, seuls eux sont au courant de ce qu'il s'est passé, et Maus s'en souvient très bien, ils ne sont pas passé à l'acte, même s'il y a eu des préliminaires, ils n'ont pas couchés ensemble, enfin pas au sens sexuel. Alienor qui semble visiblement rassurée rend Maus tout dépité, ce dernier s'en va, démoralisé, puis revient en précisant qu'il a retrouvé le bâton d'Alienor et le lui rend.
-Elle ressent que le présent et le passé sont connectés et si elle veut le comprendre, il y a quelque chose sous le château de Pagium qui pourrait être d'une grande aide.
Elle gratifie Maus d'une bise sur la joue, et il s'en va, comme s'il avait gagné sa journée.


[hex 17,13; collines] 3eme jour semaine haute de Guide

Les patrouilleurs arpentent les terres en directions du fortin et commencent à grimper sur les collines, ils découvrent les restes d'une route qui semblent ne pas avoir été entretenue depuis longtemps, certains pensent déjà à un chantier pour la remettre en état et joindre le Fortin à Pagium. L'idée est renforcée par le fait que maintenant que la pluie est sur eux, et qu'ils commencent à patauger dans la bout. Sur les bords de la route, ils trouvent des champignons et des simples qu'ils cueillent et réutiliseront surement bientôt.

En vue du fortin, ils s'arrêtent et montent un petit abri de fortune avec les chariots. Säërÿn se place sur le sol, il trace un cercle dans la boue, et l'emplit de runes, il connecte ensuite ses mains au sol et commence à vibrer d'une énergie certaine. Sa peau semble briller et se craqueler, il demande à Ghear de lui révéler la vérité sur les mouvements alentours, mais il prend étrangement beaucoup de temps.

Alienor elle, voit une lumière étrange près de la forêt, comme si on reflétait le soleil, mais il est caché par les nuages. Elle décide ne pas déranger ses camarades pour cela. Elle va jeter un oeil et s'éloigne dans cette direction. Elle arrive derrière un petit groupe de 4 kobolds qui fouillent dans un énorme sac et semblent trier les objets qui les intéressent, elle tente de rester cachée pour les espionner. Mais l'un d'eux l’aperçoit dans le reflet d'un bout de bouclier poli. Et ils se jettent, armes au clair, sur elle.
Équipée de sa lance, elle en embroche un et essaie de repousser les autres, mais ceux-ci ont la hargne, et si elle ne parait pas leurs coups, elle serait surement en sale état. Elle s'enfuit dès le deuxième assaut et se met à courir vers ses compagnons. Ceux-ci se dirigent d'une course effrénée vers elle, et les kobolds voyant ça, s'enfuit à travers la forêt.
Lucatiel, à cheval arrive sur place et décide de laisser son destrier à côté du sac, il poursuit les kobolds à pieds, et les voit s'échapper dans un terrier, qu'il essaie aussitôt d'enfumer avec une de ses torches gardées au sec. Krang le rejoint et fait un peu le tour des environs pour repérer s'il y a d'autres trous, mais faisant chou blanc, il décide d'aller fouiller le sac des kobolds. Il trouve un gros fouillis et Maus enragé qui cherche les assaillants d'Alienor, Krang le convainc de l'aider à chercher quelque chose qui les aiderait dans le sac.

Après cet épisode court mais intense, Säërÿn sort finalement de sa transe et a ressenti le mouvement des kobolds, mais très peu de traces ou d'activité dans le fortin. Ils décident donc de s'y rendre.
La porte est grande entrouverte, et dévoile une cour intérieure en piteux état, la nature a repris ses droits il y a longtemps et tout ce qui est en bois est vermoulue ou manquant, la pierre s'est érodée. Pourtant ils feront pas mal de trouvailles. Une grande statue représentant un patrouilleur presque agenouillé et au poing serré trône au milieu de la cour, Jorisidore explique que d'après ce qu'il a lu, c'est la statue érigée en l'honneur du commandeur Viseus par sa succèdante, c'était un commandeur exemplaire et très fier.

Brannigan le maître bâtisseur est envoyé avec des patrouilleurs dans les sous-sols pour voir si les fondations ne sont pas affectées par les terriers de kobolds. Pendant ce temps Krang trouve un étrange médaillon dans la cour à l'écart qui semble être le cimetière des patrouilleurs, il s'en saisit et ressent une irrépressible de réciter les voeux de la patrouille, une fois cela fait. Des fantômes translucides se matérialisent au-dessus des tombes, ils ressemblent à des patrouilleurs, mais l'équipement paraît exotique. Et petit à petit ils se répartissent dans le fortin, reprenant leurs rondes du passé, créant de belles frayeurs à tout le monde, avant de se rendre compte qu'ils sont inoffensifs.
Mais Krang entend des voix étranges en fond, perturbant mais pas insupportable, jusqu'à entendre un "quelqu'un à la porte" doucereux...

Alienor et Gwanal explorent les couloirs taillés dans les remparts, elles tombent sur une salle étrange, presque entièrement vidée, mais une peau tannée en bon état est posée sur un piédestal en pierre. A priori il n'y a rien dessus, mais elle se rend compte que la peau réagit à son étrange bâton, elle le passe au-dessus, et sous le bâton apparaît une carte tracée à l'encre, qui disparaît aussitôt que l'on retire le bâton. Elle demande à Gwanal de retranscrire la carte, mais celle-ci ayant bien bu hier en essayant d'assimiler tout ce qu'elle avait appris et envisagé, elle se coltine une gueule de bois qui ne veut pas partir, et sa carte est très, très approximative... Alienor inverse les rôles, et malgré le temps que cela prend, elle y arrive mieux.

A la porte Krang découvre un homme, qui tient son chapeau entre ses mains, et semble usé par le travail de la terre qui attend avec espoir, et un peu peur des fantômes aussi, "Vous êtes la patrouille, vous revenez vraiment" s'enquit-il. Et les patrouilleurs discutent avec lui, comprenant qu'il est un des derniers à suivre la tradition de servir la patrouille, il a hâte de reprendre du service, bien qu'il ait arrêté de s'occuper de tenir le fortin en état il y a quelques années, il se sentait observé et des choses changeaient de place. L'homme dit qu'il s'appelle Jo-Michal

Ensuite un papy se ramène à la porte et il s'adresse directement à Jorisidore en l'appelant "gamine" disant qu'il vient saluer les voisins (il ne devait vraiment pas être loin) et qu'il a amené une tarte, qu'il a autrefois défendu le bastion contre les "pointus" et qu'il espérait qu'autant de gens en armes allaient chassé les Case-Vent une fois pour toute. Mais quand il voit arriver Krang, il comprend qu'il y a des "pointus" ici aussi, et Säërÿn qui court dans la cour derrière le chat que lui a confié son "père" finit de le faire insulter les elfes de débiles et durs à croire, surtout que Säërÿn appelle le chat en crachotant des mots incompréhensibles, la voix enrouée (son incantation de deux heures sous la pluie lui vaudra peut-être un rhume, au moins).

Le vieil homme se présente comme Maclod et est surnommé "Papy Bastion" et il attend apparemment beaucoup des patrouilleurs, parce qu'il en a marre de se faire raider par les chevaucheurs, même si c'est plus du vol qu'autre chose. Par contre il semble ne pas se soucier des kobolds et les appellent "chiens-debout".

Lolo
Admin

Messages : 80
Date d'inscription : 10/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur http://lesjdrdelolo.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum